Datuk Darrel WEBBER, Chief Executive Officer (CEO) de Roundtable on Sustainable Palm Oil ( RSPO) ou en français Table Ronde pour l’Huile de Palme durable, basé à Génève en Suisse, était en visite de travail en Cote d’ivoire. Il a été reçu au siège de l’AIPH le vendredi 19 mai 2017 par Jean Louis KODO, PCA de l’Association Interprofessionnelle de la filière Palmier à Huile de Cote d’Ivoire et les représentants des trois colleges de l’interprofession.

Darrel WEBBER a déclaré que l’AIPH est définitivement éligible pour postuler aux fonds RSPO destinés aux petits producteurs et aux coopératives, et obtenir les différentes subventions. Il a salué l’organisation dynamique de l’interprofession ivoirienne, différente de celles de l’Amérique latine et d’Asie, moins structurées.

Jusque là OLAM en Cote d’Ivoire et GVL au Libéria étaient les seuls interlocuteurs en Afrique de l’Ouest de RSPO. Désormais il existe un représentant pour l’Afrique de l’Ouest, Monsieur Elie, basé au Ghana avec qui l’AIPH pourra directement coopérer pour les questions de certification et de financement.

RSPO est une organisation internationale de défense de l’huile de palme et de promotion de normes d’agriculture durable, respectant l’environnement et la personne humaine, dans le cadre de la création et l’exploitation de plantations de palmier à huile et d’usines d’huile de palme, forte, en progression fulgurante depuis 2004, en raison de sa croissance annuelle incorporant 35 000 petits producteurs. L’organisation a plus de 3 000 membres à travers le monde et fonctionne en mode consensus pour les décisions et sur la base d’une révision des politiques, tous les cinq ans.                                                                                                                       

L’AIPH conduit en ce moment l’interprétation des normes RSPO pour la Cote d’Ivoire. Un processus à l’issu du quel les acteurs de la filière seront emmené à aller à la certification pour s’assurer de la vente de leurs produit sur le marché officiel national et international et faire face aux puissants lobbys organisés qui dénigrent l’huile de palme sur ses conditions de production et les supposés dangers de cette huile sur la santé humaine. Il s’agira, par la certification RSPO, de faire en sorte que ‘‘la porte se ferme de plus en plus sur l’huile de palme non certifiée pour s’ouvrir à l’huile de palme certifié RSPO’’ car ‘‘en effet, neuf (9) pays de l’Union Européenne s’engagent déjà à n’accepter que de l’huile de palme certifiée RSPO sur leur sol’’ a confié Datuk Darrel WEBBER.                                                                                                                                                                                             

Guy Romain BRISSI